• Kadhafi, terroriste, pervers et tortionnaire.

    Kadhafi, terroriste et tortionnaire.

     

     

    Le tyran Kadhafi aura régné pendant 42 ans en Libye, nous allons faire le portrait de ce psychopathe sanguinaire qui n'a rien à envier à Saddam Hussein, le bourreau des Irakiens. Kadhafi, le narcissisme et la mégalomanie a l’état brut. Un dictateur solvable grâce à son pétrole. Un potentat bouffon et brouillon, aux imprécations meurtrières ou incompréhensibles. Pendant ces quatre décennies qui ont vu dans le monde arabo-musulman périr bien des idéologies, le colonel n’a cessé de changer de rôle. Militaire, il se donna le rang de colonel, la seule limite qu’il sut s’imposer. Révolutionnaire, il épousa toutes les causes pourvu qu’elles fussent extrêmes.
    Kadhafi qui depuis le début de l'insurrection contre son pouvoir, en février 2011 ne cessa de traiter ses opposants de "rats " a fini par échouer dans un conduit d'évacuation, après que son convoi eut été visé par une courageuse frappe de l'OTAN, et avant d'être capturé, et de mourir sous les tirs de ses adversaires... Ubu roi détrôné dans son fief de Syrte, sans turban, ni costume chamarré, ni lunettes de soleil. Le nettoyage de printemps dans les fiefs de Syrte et de Bani Walid fut un franc-succés qui salue l’avènement d'une démocratie, les Libyens peuvent enfin voter et élire leurs élus.
    Les Libyens se sont empressés de célébrer sa mort comme une libération. Kadhafi mort, c'est la fin d'une demi-décennie de dictature orwellienne, d'une démocratie en trompe-l'œil longuement détaillée dans son " petit livre vert " au sein de laquelle Kadhafi vola la vedette à toute sa population. Au royaume de Tripoliwood, le dirigeant libyen était tout à la fois : le " frère guide ", le père, le chef tribal, le vieux sage, la star des vidéos clips de Jamahiriya, la télévision nationale, qui ne cessait de passer en boucle d'indigestes chants à sa gloire. Oui, Kadhafi était un autocrate qui n'a jamais reculé devant la violence, la répression et le terrorisme d'état, pas plus que devant l'instrumentalisation au profit de sa mégalomanie de la rhétorique nationaliste tiers mondiste et pan arabe héritée de Nasser. Le salaire du tyran sanguinaire de Libye a donc été sa mort prématurée et l’anéantissement de son régime criminel selon la volonté de la très grande majorité de la population. En cela, l’action des combattants thuwars d’exécuter Kadhafi d’une balle dans la tête a été précipitée mais est néanmoins parfaitement légitime. Après 8 mois de guerre féroce et plus de 40 années d’exactions, cette fin était quasiment inévitable, c’était écrit dans le concours de circonstances défavorables où il a été capturé. Celui qui se proclamait le " roi des rois de l’Afrique " et qui avec mépris traitait son peuple de " rats " en promettant de le massacrer a fini lui-même dans un égout. Il ne fera plus jamais de mal à personne ni ne manipulera plus les Africains en prétendant défendre leurs intérêts, en essayant de les acheter avec les revenus du pétrole et du gaz volés au peuple libyen, en accumulant et en distribuant d’énormes stocks d’armes pour propager des conflits, en promouvant toutes sortes de trafics. En cela, il n’a pas du tout été un " guide " exemplaire, mais un imposteur menant au gouffre et à la perdition ceux qui ont eu le malheur de le croire et de le suivre. Kadhafi a osé defier les démocraties occidentales en commettant plusieurs attentats en Europe (Lockerbie, Munich...), crise des infirmiéres bulguares et en menaçant directement l'Europe d'une guerre régionale s'il venait à disparaitre. kahdafi a fait massacrer ses opposants comme Oussama Challouf ,Ibrahim al Galalia ou l’imam Moussa Sadr, en 1978 en Libye. Kadhafi est responsable de 3 guerres qui auront détruit entiérement la Libye, la guerre Egypte-Libye, la guerre Tchad-Libye et la guerre de 2011 contre son propre peuple. La Libye est un ensemble de tribus berbères unies autour d’un sale type qui s’est octroyé le pouvoir, la Libye, ce n'est donc pas un etat tout comme l'Irak, ce sont tout deux un ensemble de tribus, les tyrans irakien et libyen (Saddam et Kahdafi) ont dirigée deux pitoyables états artificiels. Ils ont développé un pseudo nationalisme, et à chaque mouvement des peuples qui réclament plus de justice ou de redistribution, ces despotes brandissent l’idée d’un colonialisme propulsé par le sionisme (très a la mode) imminent de manières à ce que les manifestations cessent. Il n'y a qu'un parti en Libye de Kahdafi, la Jamahiriya, ceux qui tenterait de créer d'autres partis sont condamnée à mort et fusillé sur-le-champ.  La partie du portrait de Kahdafi qui est la plus intéressante est celle-ci :

    Le tyran se doublait d’un malade du sexe. Ses soldates et ses gardes qui faisaient la joie des photographes étaient en réalité des rabatteuses ou de la chair à consommer. Ses proies, il les faisait kidnapper dans leurs familles ou dans leurs écoles. Dictateur pervers, pendant plus de quarante ans, il a envoyé ses sbires dans les écoles, les fêtes et les mariages, quand il ne faisait pas les visites lui-même, afin de rabattre les préadolescentes mignonnes. On les enlevait à leurs familles et on les logeait dans les sous-sols humides et nauséabonds de Bab-al-Azizia (le bunker du paranoiaque leader libyen). Kadhafi ne se satisfaisait pas des enfants de ses sujets, ce malade se servait aussi dans son propre clan. Dès les premières heures du soulèvement populaire, Kadhafi avait décrété que l’arme de guerre majeure contre les insurgés serait le viol des femmes. Il a ordonné de faire livrer par bateau de Dubai des montagnes de Viagra. L'OTAN a dénoncé ses cargaisons au monde libre qui a pu comprendre l'ampleur du conflit et surtout découvrir le nouveau visage du tyran libyen. Kadhafi est aussi homosexuel, et n’hésitait pas à violer des jeunes hommes et jeunes femmes qu'il trouvait mignon dans des harems.

    L'intervention de l'OTAN fut remarquable, un grand merci à Nicolas Sarkozy, David Cameron, Barack Obama, Hillary Clinton et le grand écrivain/philosophe français Bernard Henri Levy d'être intervenue en Libye et d'avoir dévoilé au monde l'ampleur des crimes de cette dictature sanguinaire et sexuel.

    Voici deux vidéos qui nous dévoile le visage de ce tyran psychopate et sanguinaire :

     

     

     

     

     PS : Je tiens a précisé qu'il ne faut pas écouter le point de vue de la femme africaine Calixte Beyala dans la vidéo, cette femme a touché tant d'argents et de bien de luxe de la part du dictateur libyen, il est normal qu'elle défende le tyran qui la nourrit, c'est la voix et le porte-parole de son maître.

     

     

     

    Annick Cojean (la blonde dans la vidéo) est une femme fiable qui démontre à travers ses arguments dans la vidéo, le systéme de viol organisé par la dictature libyenne contre les jeunes-femmes et les jeunes-hommes.

    Un soulagement pour la Libye et le début d'une nouvelle ére, c'est ce qu'annonce la chute du tyran, hormis quelques désagrements (attentats par d'anciens proches de Kahdafi), la démocratie libyenne poursuit son cheminement, des élections ont ete organisé partout en Libye, ce qui a débouché a la venue d'un gouvernement légitime en Libye aprés 42 ans de dictature intense.

     

    Werner Laferier


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :